Une fille, du rhum et ...La (petite) Martinique à Bordeaux



Publié le 08 mars 2017

Publié par Manon Gitany-Lecomte

Catégorie Rencontre

Manon Gitany-Lecomte déniche pour RumGazette les endroits où coule à flots le rhum et les bonnes ambiances. Cette fois-ci, elle se rend dans la ville de Bordeaux et s'arrête à La petite Martinique...

Complètement dans le ton, dans les environs du cours de la Martinique on découvre l’antre du rhum dans le quartier des Chartrons, historiquement lié, non seulement au négoce du vin mais aussi à celui du rhum des Antilles.

Philippe NKOUMOU, caviste de mère bretonne, de père camerounais et ayant longtemps vécu à la Martinique, propose aux bordelais dans cette boutique décorée avec goût et élégance, un voyage de découverte dans le monde du rhum.

D'une part, avec un large choix de rhums, rums et rons  d'exception (mais aussi de whisky japonais) et des vitrines qui en évoquent  tout l'univers : alambics, fioles, chapeaux coloniaux et affiches anciennes ; large choix qu'il lui arrive de proposer dans une seconde boutique éphémère.

D'autre part, à travers des masterclass, l'endroit s'y prêtant merveilleusement bien : le fond de la boutique y est dédié, larges canapés en cuirs, fauteuils…

Et c'est de ce sujet dont je voudrais vous parler. Y ayant assisté moi-même, voici le récit de la soirée :

Un accueil chaleureux par le maître des lieux et les habitués. On commence par la présentation des 6 rhums à déguster, du choix du déroulement de la masterclass par rapport aux goûts, degrés et distillations puis on commence : JM Jungle puis Esprit de Neisson frappés dans des verres givrés.

Accompagnés d'accras, samoussas, chips de banane, pâtés salés..

Ensuite vient l'heure des vieux Santa Teresa 1796 du Venezuela pour débuter en douceur, Tres Hombres transporté par voilier depuis Marie Galante avec la participation de Philippe, enfin un JM 2003 et pour finir au sommet La Mauny Saphir.

Chaque nouveau rhum s'accompagne de l'histoire du pays, de la distillerie, du rhum présenté de son accueils aux divers salons ou concours agricoles mais aussi d'un partage par tous des impressions et goûts ressentis. C'est aussi l'occasion de débats sur le rhum et son milieu en général. Une expérience complète à laquelle l'hôte semble se prêter de bon cœur, généreux de son temps et de ses explications ; qui, lors de ma participation, s'est soldée par une surprise de la part d'un des participants réguliers : une dégustation mystère d'une bouteille de son cru.

L'ambiance est détendue et la patience est au rendez-vous pour initier les novices.

A propos de l'auteur



Manon Gitany-Lecomte, rédactrice

Parisienne, martiniquaise, étudiante en droit, Manon a été initiée dès son plus jeune âge à la préparation du ti punch par les aînés de la famille en particulier son père. En grandissant elle a développé une passion pour la gastronomie, le vin et les spiritueux notamment le rhum et le mezcal.

Une connaisseuse qui se plaît aussi bien du côté de la confection : cuisine, patisserie, confiserie, cocktails, que de la découverte :visites de distilleries et de la dégustation.

Commentaire sur cet article